thd_siteweb_banniere
Accueil Au quotidien Environnement Exposition au bruit

Approbation du Secteur de Renouvellement Urbain dit de "Boutigny" à Saulx-les-Chartreux

Vendredi 07 Novembre 2014
bruitRetrouvez ici l'arrêté préfectoral 2014-DDT-SE N°403, portant sur la délimitation, dans l'ancienne zone C du Plan d'Exposition au Bruit de l'aérodrome Paris-Orly, du Secteur de Renouvellement Urbain dit de "Boutigny" sur la commune de Saulx-les-Chartreux, approuvé le 27 octobre 2014.

Europ’Essonne a approuvé les cartes stratégiques de bruit sur son territoire

Mercredi 30 Avril 2014

bruitparifUne directive européenne du 25 juin 2002, relative à l'évaluation et la gestion du bruit dans l'environnement demande à toutes les agglomérations de plus de 250 000 habitants de réaliser une cartographie stratégique du bruit sur leur territoire. Toutes les communes d’Europ’Essonne, excepté Nozay et Villejust appartiennent à l’agglomération parisienne (au sens de l’INSEE), et sont donc concernées par cette directive européenne.

Approbation du Plan d’Exposition au Bruit de l’aérodrome d’Orly

Mardi 19 Février 2013

orlySuite à l’enquête publique qui s’est tenue du 10 février au 23 mars 2012, le Plan d’exposition au Bruit de l’aéroport d’Orly a été approuvé par arrêté interpréfectoral le 21 décembre 2012.
L’évolution du matériel aéronautique, des trajectoires de vol et de l’utilisation des différentes pistes de l’aéroport avaient rendu le PEB de 1975 obsolète. Par ailleurs, les contraintes en matière d’urbanisation qui s’appliquaient aux communes interdisaient le renouvellement urbain et l’extension de l’existant et ne permettaient donc pas l’accroissement de la capacité d’accueil des habitants.

L'aide à l'insonorisation des logements

Lundi 13 Février 2012

Sans_titre27 communes Europ'Essonne sont concernées par le Plan de Gêne Sonore.

La Taxe sur les nuisances sonores aériennes est prélevée sur les compagnies aériennes et permet de financer l’insonorisation des logements. L’ensemble des logements situés dans les zones définies par le Plan de gêne sonore (PGS) et construits antérieurement à la publication du Plan d’exposition au bruit (PEB), c'est-à-dire le 3 septembre 1975, sont éligibles au dispositif. Les travaux sont financés à 80% minimum et jusqu’à 100% sous certaines conditions. Le plafond de la subvention est fonction de la zone de gêne sonore et du nombre de pièces de la maison.